fonds


fonds

fonds [ fɔ̃ ] n. m.
XIIe; réfect. de l'a. fr. fonz, fons, dont fond est une var. graphique
I
1Bien immeuble constitué par un domaine qu'on exploite ou un sol sur lequel on bâtit. Fonds de terre. propriété; bien-fonds, foncier. Immeuble bâti ou non bâti, au profit duquel est établie une servitude.
2Par ext. Fonds de commerce, ou absolt Fonds : ensemble des éléments corporels et incorporels appartenant à un commerçant ou un industriel et lui permettant d'exercer son activité. ⇒ établissement, exploitation. Être propriétaire d'un fonds. Vendre son fonds.
IICapital.
1Capital immobilisé (opposé à revenus, intérêts). Jean « Mangea le fonds avec le revenu » (La Fontaine). Aliénation à fonds perdu. viager. Fig. et fam. Prêter à fonds perdu, à un débiteur insolvable. — Par métaph. (Le travail représentant le capital le plus sûr) « Travaillez, prenez de la peine, C'est le fonds qui manque le moins » (La Fontaine).
2Généralt au plur. Capital servant au financement. Posséder les fonds nécessaires à une entreprise. Bailleur de fonds. commanditaire. Chercher, trouver des fonds ( intermédiation) . Appel de fonds. Mise de fonds : investissement de capitaux. Rentrer dans ses fonds. Fonds d'amorçage. Fonds de roulement. Fonds propres : ressources internes d'une entreprise (opposé à endettement, emprunt). — Fonds publics, fonds d'État : ressources en capital constituées par les titres émis ou garantis par l'État et les collectivités publiques (bons du Trésor, obligations, etc.).
3Capital affecté à une utilisation déterminée. Fonds de garantie, de prévoyance, affecté à l'assurance. Fonds commun de placement : ensemble de valeurs mobilières et de liquidités détenues en copropriété. ⇒ sicav. Par ext. Organisme chargé de gérer ce capital. Fonds de développement économique et social (F. D. E. S.). Fonds monétaire international (F. M. I.), chargé d'assurer la convertibilité des monnaies, la stabilité des changes, et de distribuer des aides aux États membres. Fonds de stabilisation des changes, chargé d'intervenir sur le marché des changes pour limiter les fluctuations des taux.
4Au plur. Argent comptant et, en général, avoir en argent. Manier des fonds considérables. 1. somme. Dépôts de fonds à une banque. espèce. Convoyeur de fonds. Mouvement de fonds. caisse. Détournement, extorsion de fonds. — ÊTRE EN FONDS : disposer d'argent. « il n'était pas en fonds; il n'avait pas chez lui toute la somme » (Lesage).
IIIFig.
1Ressources propres à qqch. ou personnelles à qqn. Il y a là un fonds très riche que les historiens devraient exploiter. filon, 2. mine. Spécialt Manuscrit du fonds ancien à la Bibliothèque nationale. Le fonds Untel : les œuvres provenant de la collection de monsieur Untel et léguées à une bibliothèque, un musée. ⇒ legs.
2Vx et littér. Employé pour fond (II, B, 1oet 2 o). « Vous avez un fonds de santé admirable » (Molière). « Il a un fonds de dignité et de probité dans son aigreur » (Sainte-Beuve).
Psychol. Fonds mental : ensemble des disponibilités psychiques d'un individu.
⊗ HOM. Fond, fonts.

fonds nom masculin pluriel Jeux de fonds, par opposition aux anches ou aux mutations, jeux d'orgue à embouchure. ● fonds (expressions) nom masculin pluriel Jeux de fonds, par opposition aux anches ou aux mutations, jeux d'orgue à embouchure. ● fonds nom masculin (ancien français fonz, du latin populaire fundus, fond) Le sol d'une terre considéré comme moyen de production ; terrain sur lequel on bâtit : Cultiver un fonds. Somme d'argent : Fonds de roulement. Ensemble de choses dont on dispose pour parer à la vie courante : Avoir un fonds de vêtement dans sa garde-robe. Ce qui, au point de vue physique, moral, intellectuel, constitue une sorte de capital : Fonds de santé Dans les bibliothèques, les musées, etc., ensemble des livres, œuvres d'art et documents constituant leurs collections. Dans les maisons d'édition, ensemble des produits sur lesquels s'appuie l'activité de base de l'entreprise. Finances Compte spécial du Trésor destiné à réaliser la politique économique de l'État. (Par exemple Fonds de développement économique et social [F.D.E.S.].) Sylviculture Ensemble comprenant le sol forestier, les semis, les racines et les souches. (Le fonds s'oppose à la superficie, qui représente les arbres sur pied.) ● fonds nom masculin pluriel Argent, capital, moyens financiers : Rentrer dans ses fonds.fonds (citations) nom masculin (ancien français fonz, du latin populaire fundus, fond) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Travaillez, prenez de la peine : C'est le fonds qui manque le moins. Fables, le Laboureur et ses Enfants fonds (difficultés) nom masculin (ancien français fonz, du latin populaire fundus, fond) Sens 1. Fond, sans s au singulier = partie la plus basse d'un lieu, d'une chose, d'un récipient (le fond d'un lac, le fond d'une bouteille) ; partie la plus éloignée de l'entrée (le fond d'un couloir), ce qu'il y a d'essentiel, de fondamental dans quelque chose (voilà le fond de l'histoire). 2. Fonds, avec un s même au singulier = terrain, sol (cultiver son fonds, bâtir sur son fonds) ; capital (un fonds de roulement, prêter à fonds perdu) ; affaire commerciale (un fonds de boulangerie, de confection pour dames) ; ensemble de livres, d'œuvres, détenus par une bibliothèque, un musée (le fonds de manuscrits de la Bibliothèque nationale). Remarque Fond et fonds sont deux variantes orthographiques d'un même mot, issu du latin fundus, fond d'un objet, partie essentielle, domaine, propriété. Les deux mots ne se sont différenciés graphiquement qu'à partir du xviie s., de manière arbitraire. ● fonds (expressions) nom masculin (ancien français fonz, du latin populaire fundus, fond) À fonds perdu, sans que le capital puisse être récupéré : Prêter à fonds perdu. Fonds de commerce, ensemble des biens corporels et incorporels permettant à un commerçant d'exercer son activité ; au figuré, péjorativement, ensemble de thèmes, d'arguments sur lesquels s'appuie quelqu'un, un groupe, pour séduire une partie du public, notamment de l'électorat. Fonds commun de placement (F.C.P.), portefeuille de valeurs mobilières en copropriété, géré par une société de gestion ou une banque. Fonds d'amortissement, capital épargné par un industriel ou un commerçant pour parer à l'amortissement de son matériel ou de ses dettes ; fonds spécial créé par une société qui a émis des obligations pour amortir celles-ci. Fonds de réserve, capital mis de côté par un industriel ou un commerçant pour parer à certaines éventualités. Fonds de roulement, excédent des valeurs d'exploitation, des valeurs réalisables et des valeurs disponibles sur les valeurs exigibles à court terme. Fonds de pension, fonds de placement dont les dividendes sont alloués au titre de rente dans le cadre du régime de retraite complémentaire. ● fonds (homonymes) nom masculin (ancien français fonz, du latin populaire fundus, fond) fond nom masculin fond forme conjuguée du verbe fondre fonds forme conjuguée du verbe fondre font forme conjuguée du verbe faire fonts nom masculin plurielfonds (expressions) nom masculin pluriel Être en fonds, avoir de l'argent disponible. Mise de fonds, somme nécessaire à la création d'une entreprise. Fonds propres, ressources apparaissant au passif d'une entreprise, essentiellement constituées du capital social et des réserves (autofinancement). Fonds particuliers, compte de dépôt ouvert par le Trésor à un particulier. Fonds placés, sommes mises à la disposition du Trésor public. (Les sommes disponibles des collectivités locales doivent obligatoirement être placées.) Fonds publics, valeurs mobilières émises par l'État, emprunts d'État ; ressources financières en provenance de l'État. Fonds spéciaux ou fonds secrets, sommes mises à la disposition du gouvernement pour financer certaines dépenses en matière de propagande, de sûreté… (En dérogation à la règle de la séparation des ordonnateurs et des comptables, ces fonds sont directement versés au Premier ministre, qui les ordonnance lui-même.) ● fonds (homonymes) nom masculin pluriel fond nom masculin fond forme conjuguée du verbe fondre fonds forme conjuguée du verbe fondre font forme conjuguée du verbe faire fonts nom masculin pluriel

fonds
n. m.
rI./r
d1./d Terre considérée comme un bien immeuble. Cultiver son fonds.
d2./d Fonds de commerce: ensemble du matériel, des marchandises et des éléments incorporels (clientèle, notoriété, etc.) qui font la valeur d'un établissement commercial.
d3./d Capital placé (par oppos. aux revenus).
Capital nécessaire au financement d'une entreprise. Bailleur de fonds.
Fonds de roulement: ensemble des capitaux et des valeurs dont dispose une entreprise pour son exploitation courante.
Fonds propres ou capitaux propres: V. capital.
|| Fonds publics: capital des sommes empruntées par un état.
|| DR Fonds dominant. Fonds servant.
d4./d FIN Prélèvement opéré sur certaines recettes fiscales en vue d'une action précise des pouvoirs publics. Fonds routier.
d5./d Fig. Richesse particulière (à qqch). Le fonds d'une bibliothèque.
Ensemble de richesses de même provenance. Le fonds Untel est dans ce musée.
rII./r (Plur.) Somme d'argent. Fonds secrets.
Fam. être en fonds: avoir de l'argent.

⇒FONDS, subst. masc.
A.— 1. Sol (d'une terre) en tant que moyen de production. Fonds de terre, cultiver un fonds, bâtir sur son fonds et le tréfonds. Si le produit d'un fonds est tel qu'il n'atteigne pas les avances et frais de main-d'œuvre, ce fonds reste abandonné de tout le monde (PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 167). La position pathétique de la France battue par la vague allemande sur les fonds de Lorraine (BARRÈS, C. Baudoche, 1909, p. 18) :
1. Les animaux que le propriétaire du fonds livre au fermier ou au métayer pour la culture, estimés ou non, sont censés immeubles tant qu'ils demeurent attachés au fonds par l'effet de la convention.
Code civil, 1804, art. 522, p. 96.
2. ... on ne sait pas par où les hommes rouges sont venus, n'emportant rien avec eux, dans cette terre qui était comme un fonds abandonné, et il y avait trop de place pour eux.
CLAUDEL, Échange, 1894, I, p. 662.
P. métaph. C'est (...) sur ce fonds stérile que Bossuet a bâti un des plus beaux monuments de l'éloquence (CHATEAUBR., Génie, 1803, t. 2, p. 127).
Fonds dominant. ,,Immeuble au profit duquel existe une servitude`` (CAP. 1936). Fonds servant. ,,Immeuble sur lequel s'exerce une servitude`` (CAP. 1936).
Fonds dotal. Fonds constitué en dot :
3. Si, hors les cas d'exception qui viennent d'être expliqués, la femme ou le mari, ou tous les deux conjointement, aliènent le fonds dotal, la femme ou ses héritiers pourront faire révoquer l'aliénation après la dissolution du mariage...
Code civil, 1804, art. 1560, p. 288.
2. P. ext. Fonds (de commerce). Entreprise commerciale à caractère individuel. Vente, nantissement, location-gérance d'un fonds de commerce; donner en garantie son fonds de commerce. Ce marchand a vendu son fonds et s'est retiré des affaires (Ac. 1932). Le fonds de commerce est constitué par la clientèle, l'achalandage, le droit au bail, auxquels peuvent s'ajouter le nom commercial et l'enseigne (COL., Comptab. 1975) :
4. ... tenez docteur, voilà un fonds que j'ai acheté soixante billets comptant avant la crise. Il faudrait bien que je puisse en tirer au moins deux cents...
CÉLINE, Voyage, 1932, p. 389.
Fonds de + subst. indiquant la nature de l'entreprise. Un fonds de boulanger, d'épicier; acheter un fonds de fleuriste. Le fonds de l'hôtel est à vendre, je vais l'acheter, tu le géreras (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, 1859, p. 245).
B.— 1. Capital disponible, par opposition au revenu. Ils affectèrent à cette entreprise un fonds de 250 000 livres sterling (ABOUT, Grèce, 1854, p. 327). Malheureusement pour lui, il ne pouvait plus disposer d'aucun fonds sans l'assentiment de sa femme et de ses enfants (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 65) :
5. Une portion de capital, une portion de revenu, peuvent être transmises, payées en effets mobiliers, en terres, en maisons, en marchandises, en argent; la matière n'est pas ce qui nous occupe, et n'est point ce qui constitue la différence d'un fonds à un revenu.
SAY, Écon. pol., 1832, p. 357.
♦ [En parlant d'une entreprise, d'une société, etc.] Fonds social; fonds de réserve, d'amortissement. Pour fonctionner, les entreprises ont besoin d'un fonds de roulement (G. MAURY, C. MUBL., Écon. de l'entr., Paris, Foucher, 1967, p. 291).
Fonds perdu(s). Capital aliéné sans retour, moyennant un revenu. À fonds perdu. En viager. Aliénation à fonds perdu; donner, vendre un bien à fonds perdu; placer, mettre son argent à fonds perdu. Plusieurs personnes informées qu'elle voulait vendre son bien à fonds perdu, se sont présentées et ont fait des offres extravagantes dans l'hypothèse où sa mort ne serait pas assurée (CONSTANT, Journaux, 1805, p. 222). Elle avait placé, sur la tête du petit, à fonds perdus, les cinq mille francs du secrétaire (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 329). Prêter à fonds perdu. Prêter à un débiteur insolvable. P. métaph. D'une façon désintéressée. L'affection se place à fonds perdus : elle cherche sa jouissance en elle-même (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 309).
2. P. méton.
a) Service, organisme spécial chargé de gérer une certaine masse de crédits affectés à une dépense déterminée. Fonds spécial d'investissement routier, Fonds national pour l'emploi, Fonds d'action sanitaire et sociale. J'ai visité les colonies créées par le Fonds national (THARAUD, An prochain, 1924, p. 160). Fonds National de la Recherche Scientifique.
b) Organisme financier spécialisé. Fonds monétaire international, Fonds de développement économique et social, Fonds européen de développement :
6. Sans insister sur les programmes d'assistance technique, rappelons le Fonds [it. ds le texte] d'Aide aux pays sous-développés de l'O.N.U. et la Commission de Coopération technique au Sud du Sahara...
PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 269.
3. Au plur.
a) Ressources financières, moyens affectés à un financement déterminé. Fonds de garantie, de prévoyance, de solidarité. Borodine et Garine sont obligés de faire vivre près de cinquante mille hommes sur les fonds de grève (MALRAUX, Conquér., 1928, p. 37) :
7. ... un utile brassage de techniciens de différentes nationalités se fera dans ces établissements gérés par Euratom, qui devrait assurer entre tous ses membres la diffusion de toutes les connaissances obtenues grâce aux fonds du budget de recherches.
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 158.
Spéc. Fonds publics, fonds d'État. ,,Titres de créance productifs d'intérêt, soit émis par l'État (ou autre collectivité publique), soit garantis par l'État...`` (BOUV.-IBAR. 1975). Spéculer sur les fonds publics; hausse, baisse des fonds (publics) :
8. La part d'Aurélie, je viens de le dire, consistait en fonds d'État, au porteur, et négociables.
DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 232.
b) P. ext. Ressources, moyens pécuniaires; argent comptant. Avoir des fonds, mes fonds sont bas (Ac.). Bailleur de fonds. Je t'expliquerai dans quelle nécessité je me trouve, et je tâcherai d'ailleurs de t'envoyer les fonds à l'échéance (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 570). Monsieur Tintouin, terrifié d'engager ses fonds sur les chances d'exploitation d'une mine que personne n'avait vue, ne savait comment offrir sa démission (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 112) :
9. ... il avait pris à sa charge la femme et les enfants d'un de ses frères, employé de banque, qui venait de se suicider après un détournement de fonds.
MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1118.
SYNT. Avancer, placer des fonds; déposer des fonds à la banque; retrait, transfert, virement de fonds; appel, mise de fonds; rentrer dans ses fonds; les fonds sont en baisse (fam.).
Être en fonds. Avoir de l'argent. Les comédiens étaient en fonds, pour dix représentations (JOUY, L'Hermite, t. 4, 1813, p. 246). Vous avez tort, Francis, vous êtes en fonds en ce moment (...). Vous devriez en profiter pour rendre cet argent au trésor (A. DAUDET, Nabab, 1877, p. 197).
Spéc. Fonds secrets, fonds spéciaux. Crédits mis à la disposition de certains fonctionnaires et dont l'emploi est soustrait au contrôle ordinaire des dépenses publiques. Il resterait, à la vérité, l'opinion publique que les fonds secrets ne peuvent pas tout acheter. Je vous dirai que c'est mon espérance (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 285). Les députés socialistes venaient de voter les fonds secrets de l'Intérieur (NIZAN, Conspir., 1938, p. 42) :
10. ... le fils d'un obscur sénateur, le jeune X..., fameux pour avoir, à lui seul, détourné dans un ministère les fonds secrets d'une année entière.
FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 112.
C.— Au fig.
1. Ce qui constitue une richesse de base, un ensemble de ressources que l'on peut exploiter. Fonds primitif du vocabulaire français. C'est un fonds très riche et qu'on n'a point encore exploité (Ac.).
LING. Fonds commun (d'une langue). ,,L'ensemble de mots ou de constructions que tous les locuteurs de cette langue emploient`` (Ling. 1972).
Spéc. (dans les bibl., archives, musées, etc.). Ensemble des livres, documents, manuscrits, tableaux, etc., appartenant à une même collection ou provenant d'un même donateur. On voit là quelques tableaux modernes du fonds de Souty, qui font une triste figure à côté du flamand [Jordaëns] (DELACROIX, Journal, 1847, p. 219). M. Lerond (...) dénombra (...) ces livres plus grands que des atlas (...) — C'est le fonds le plus ancien de la bibliothèque, dit M. de Brécé (FRANCE, Anneau améth., 1899 p. 73).
2. Capital de qualités naturelles ou acquises, de tendances morales ou intellectuelles, bonnes ou mauvaises, propres à une personne. Une grosse figure joufflue qui trouvait le moyen d'allier un air de vivacité à un grand fonds de bêtise (JOUY, L'Hermite, t. 2, 1812, p. 373). Il y a en moi un fonds de grossièreté qui me permet de comprendre les paysans et de pénétrer loin dans leur vie (RENARD, Journal, 1896, p. 336). C'est à moi, c'est de mon propre fonds que je tirais l'exaltation (COLETTE, Belles saisons, 1945, p. 48) :
11. ... pour une femme qui a un fonds de catholicité comme vous, madame, la correspondance par téléphone, c'est grave, ça touche un peu au péché!
GONCOURT, Journal, 1892, p. 251.
SYNT. Un fonds de droiture, de gaieté, d'optimisme; un fonds de cruauté, d'égoïsme, de gauloiserie; un grand fonds d'érudition, de savoir; un excellent fonds de santé.
PSYCH. Fonds mental. ,,Somme de disponibilités psychiques innées ou acquises chez un individu`` (MARCH. 1970).
Rem. ,,On peut voir à l'étymologie que fonds et fond sont exactement le même mot. Aussi quand fonds est pris comme ce qu'une personne a de savoir, d'esprit, de probité, etc. et fond comme ce qui fait une sorte de fondement et d'état permanent, les deux significations se confondent tellement que les orthographes dans les auteurs varient sans cesse, et qu'on pourrait faire passer plusieurs exemples sans difficulté de fonds à fond, ou de fond à fonds. Le mieux serait de supprimer l's de fonds, et de ne faire qu'un seul mot de ce qui n'en est réellement qu'un, répondant en latin au mot unique fundus`` (LITTRÉ). Cf. aussi DUPRÉ 1972, pp. 1032-1033. V. fond III C 2.
Prononc. et Orth. :[]. Homon. formes de faire et fondre; fond, fonts. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1200 funz « terre cultivée ou sur laquelle on bâtit » (Dialogue Grégoire, p. 154, 5 ds T.-L.); 2. 1680 p. ext. comm. (RICH. : Marchand qui a vendu son fonds). B. 1. 1591 « capital dont on dispose » (Lett. miss. de Henri IV, t. IV, p. 445 ds GDF. Compl. : un bon fonds de deniers); 2. 1606 « capital destiné à financer une entreprise » (NICOT); 3. 1690 « argent comptant » (FUR. : [être] en fonds); 4. 1757 « capital à la disposition de l'État ou des collectivités publiques » (Encyclop. t. 7, p. 53a, s.v. fond : fonds publics); 5. 1924 « organisme qui finance une entreprise » (THARAUD, supra). C. 1. 1662 « ensemble de qualités morales, intellectuelles, physiques de quelqu'un » (MOLIÈRE, Ecole des femmes, 953 : fonds d'âme admirable); 2. a) 1690 « ensemble de ressources » (FUR.); b) 1847 muséogr. (DELACROIX, supra); 1854 bibl. (NERVAL, Filles feu, p. 520). Étymol. : v. fond. La distinction sém. entre fond et fonds a été fixée par VAUG. 1647, pp. 347-348. Fréq. abs. littér. :1 847. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 121, b) 2 492; XXe s. : a) 2 226, b) 1 667.

fonds [fɔ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1200, funz; réfection de l'anc. franç. fonz, fons, dont fond est une var. graphique.
———
I Immeubles ou meubles incorporels.
1 Bien immeuble constitué par un domaine qu'on exploite ou un sol sur lequel on bâtit. || Fonds de terre. Propriété; bien-fonds, foncier; → Bâtiment, cit. 8; estimation cit. 4. || Un bon fonds. || Accroître son fonds (→ Étendre, cit. 37). || Cultiver son fonds. || Bâtir sur son fonds. || Fonds dominant, servant ou asservi. || Fonds dotal, sous régime dotal. || Le fonds et le tréfonds : le sol et le sous-sol. || Nue propriété, usufruit d'un fonds.
1 Il lui fallait payer, payer toujours, pour sa vie, pour sa mort, pour ses contrats, ses troupeaux, son commerce, ses plaisirs. Il payait pour détourner sur son fonds l'eau pluviale des fossés, il payait pour la poussière des chemins.
Zola, la Terre, I, V.
Immeuble bâti ou non bâti au profit duquel est établie une servitude.
2 Fonds de commerce, ou, absolt, fonds : universalité juridique, constituée par l'ensemble des droits et des biens mobiliers (droit au bail, clientèle, achalandage, nom commercial, enseigne, brevets d'invention, marques de fabrique ou de commerce… : éléments incorporels; matériel, marchandises : éléments corporels) appartenant à un commerçant ou un industriel et lui permettant l'exercice de sa profession. Boutique, débit, établissement, exploitation, magasin. || Prendre un fonds de commerce. || Être propriétaire d'un fonds (→ Exploitation, cit. 1). || Mutation, achat, vente, location-gérance d'un fonds de commerce. || Billets de fonds. Privilège, garanties du vendeur d'un fonds (→ Enseigne, cit. 10). || Garanties des créanciers du vendeur d'un fonds. Opposition, surenchère. || Vente forcée d'un fonds. || Nantissement du fonds. || Usufruit d'un fonds. || Gérance des fonds (de commerce). || Marchand qui vend son fonds et se retire des affaires. || Un fonds d'épicier, de bijoutier. || Un fonds de librairie. || Les livres du fonds, édités par la librairie qui les vend (s'oppose aux ouvrages d'autres éditeurs également en vente dans cette librairie).
2 (…) il avait épousé la fille d'un chapelier de la basse ville, dont le fonds était à reprendre, vu que le chapelier était tombé malade (…).
Aragon, les Beaux Quartiers, II.
———
II Capital dont on dispose en vue de certaines fins.
1 (Au sing.). Capital placé (opposé à revenus, intérêts). || Ne pas entamer son fonds. || « Manger son fonds avec son revenu » (La Fontaine, Épitaphe d'un paresseux).
3 Il arrive (…) jusques à donner en revenu à l'une de ses filles (…) ce qu'il désirait lui-même d'avoir en fonds pour toute fortune pendant sa vie.
La Bruyère, les Caractères, VI, 27.
4 Dès la fondation de la maison Leclercq (banquier), il dit à Rigou d'y mettre cinquante mille francs en les lui garantissant. Rigou devint un commanditaire d'autant plus important qu'il laissa ce fonds se grossir des intérêts accumulés.
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 212.
Par métaphore (le travail représentant le capital le plus sûr) :
5 Travaillez, prenez de la peine
C'est le fonds qui manque le moins.
La Fontaine, Fables, V, 9.
Loc. À fonds perdu : en renonçant au capital, en ne recevant que des revenus. || Aliénation à fonds perdu. Aliénation, bail (à nourriture), viager. || Mettre, placer de l'argent à fonds perdu.Par plais. || Prêter à fonds perdu, à un débiteur insolvable, sans espoir de retour.
5.1 le miglionnaire. — Donc ne m'interrompez pas, Prométhée. Oui, j'ai la passion du jeu. Mon jeu c'est de prêter aux hommes. — Je prête, mais c'est en me jouant; je prête, mais c'est à fonds perdus; je prête, mais c'est avec l'air de donner. — J'aime qu'on ne sache pas que je prête. Je joue, mais je cache mon jeu.
Gide, le Prométhée mal enchaîné, in Romans, Pl., p. 329.
Dr. || Compte de fonds et fruits, distinguant, dans les éléments d'actif (d'une liquidation, d'une succession…) ceux qui représentent un capital et ceux qui représentent des revenus.
Spécialt. (Au plur.). || Fonds publics, fonds d'État (représentant le capital des sommes empruntées par un État). Effet (effets publics). Titres de créance productifs d'intérêts, soit émis par l'État (ou les départements, les communes, les établissements publics), soit garantis par l'État ou ses collectivités. || Rentes, obligations, bons du Trésor appartenant aux fonds publics. || Fonds consolidés. Consolidation, dette (publique).Absolt. || Cotation des fonds en bourse. || Les fonds ont monté, baissé. || Fonds turcs, fonds russes (→ Cataplasme, cit. 3).
6 (…) l'ex-reine de théâtre, riche de vingt mille livres de rentes dans les fonds appelés les Consolidés (tant la langue politique se prête à la plaisanterie) […]
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 95.
2 (Au sing., ou, plus cour., au plur.). a Capital servant de financement à une entreprise privée. || Posséder, prêter, emprunter les fonds nécessaires à une entreprise. || Faire, fournir les fonds (→ Établir, cit. 1). || Bailleur de fonds. Commanditaire (→ Argument, cit. 7). || Chercher, trouver des fonds. || Appel de fonds.Mise de fonds : investissement de capitaux.Investir des fonds (→ Dividende, cit. 1), rentrer dans ses fonds. Avance(s). (Au sing.). || Fonds social, d'une société. || Fonds de réserve, de roulement, d'amortissement. || Théorie du fonds des salaires.
b (Le plus souvent au sing.). Capital affecté à une assurance. || Fonds de garantie, de prévoyance, de majoration des rentes, de rééducation professionnelle, de solidarité des employeurs, subsistance à titre transitoire pour tous les cas antérieurs à la loi sur la Sécurité Sociale. Travail (accidents du). || Caisse alimentée par des fonds, administrant des fonds.
c (Au sing. ou au plur.). Capital à la disposition de l'État ou des collectivités publiques. || Fonds du Trésor, de la Banque de France. || Fonds de la Guerre, de la Marine. || Fonds communs, constitués par des prélèvements sur le produit de certains impôts d'État et destinés à des budgets locaux. || Fonds de non-valeurs. || Fonds de subvention.
(Au plur.). || Fonds libres, momentanément sans emploi (dans les finances locales). || Fonds secrets. || Fonds de régularisation ou d'égalisation des changes, constitué par des devises étrangères et permettant à l'État de peser sur le cours de ces devises.
7 Il proposa d'organiser une vaste taxe des pauvres, des bureaux de secours et de travail, dont les premiers fonds seraient faits par les établissements de charité, le reste par un impôt sur tous, et par un emprunt.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., II, IV.
8 Justement, Hourdequin, fatigué, ayant à la ferme de grands soucis, se désintéressait des séances, laissait agir son adjoint : de telle sorte que le conseil gagné par celui-ci, vota les fonds nécessaires à l'érection de la commune en paroisse.
Zola, la Terre, IV, IV.
3 Par métonymie. (Au sing.). Organisme chargé de financer et de gérer des crédits affectés à des dépenses particulières.(En France). || Fonds de garantie automobile (F. G. A.). || Fonds national de la recherche scientifique. || Fonds d'action conjoncturelle. || Fonds de développement économique et social (F. D. E. S.).Fonds monétaire international (F. M. I.) : organisme international (créé en 1944) destiné à assurer la bonne marche du système monétaire international. || « Le fonds consiste en un pool d'or et de devises, constitué par souscription de chaque nation » (R. Barre).
4 (Au plur.). Argent comptant, et, en général, avoir en argent. || Manier des fonds considérables. Somme. || Dépôts de fonds à une banque. Espèce (II., B., 1.). || Virement, retrait, transfert de fonds. || Mouvement de fonds. Caisse. || Remettre des fonds à un banquier, à un notaire, à un client. || Extorquer (cit. 1) des fonds. || Détournement de fonds. || Je ne peux rien te prêter, mes fonds sont en ce moment bien bas, en baisse; je manque de fonds. || C'est sa femme qui dispose des fonds. → Tenir les cordons de la bourse. — ☑ Loc. Être en fonds : disposer d'argent. || Je ne suis pas très en fonds.
9 (…) il n'était pas en fonds; il n'avait pas chez lui toute la somme. Il m'a dit de retourner ce soir.
A. R. Lesage, Turcaret, IV, 1.
10 Tirez quelques lettres de change sur le banquier de votre père, portez-les à son correspondant qui les escomptera sans doute, puis écrivez à votre famille d'en remettre les fonds chez ce banquier.
Balzac, le Cabinet des antiques, Pl., t. IV, p. 390.
———
III
1 Fig. Ensemble de ressources que l'on peut exploiter. || Il y a là un fonds très riche que les historiens devraient exploiter. Filon, mine. || Termes nouveaux qui enrichissent le fonds de la langue.Spécialt. || Manuscrits du fonds ancien à la Bibliothèque nationale. || Le fonds « Untel » : les œuvres provenant de la collection de monsieur « Untel » et léguées à une bibliothèque, un musée… Legs.
11 (…) j'ai tenu à substituer au Chasseur Vert amélioré par Colomb celui de la copie originale (…) Mais (…) Force nous est donc, à l'endroit où la copie au net s'arrête, d'enchaîner avec le texte primitif. Celui-ci est renfermé dans cinq gros volumes reliés du fonds de la bibliothèque de Grenoble et classés sous la cote R 301.
Martineau, in Stendhal, Lucien Leuwen, Préface, t. I, p. 722.
2 Littér. (Personnes). Ensemble de qualités personnelles, de ressources (d'un individu). || Le fonds de connaissances de qqn, son fonds. || Il a un grand fonds de savoir, d'érudition. || Auteur original qui tire son œuvre de son propre fonds, qui vit sur son propre fonds. || Compilation où l'auteur n'a rien mis de son propre fonds. Cru. || Il a un excellent fonds de santé, mais il en abuse.
12 Vous avez un fonds de santé admirable, des lèvres fraîches, un teint vermeil (…)
Molière, Dom Juan, IV, 3.
13 Mes mains sont toujours au même état (…) mais je me sens un si grand fonds de patience pour supporter cette incommodité (…)
Mme de Sévigné, 557, 10 juil. 1676.
14 La grande erreur de ceux qui étudient est (…) de se fier trop à leurs livres, et de ne pas tirer assez de leur fonds, sans songer que de tous les sophistes, notre raison est presque toujours celui qui nous abuse le moins.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Lettre XII.
15 Les premiers écrivains travaillaient sans modèle, et n'empruntaient rien que d'eux-mêmes : ce qui fait qu'ils sont inégaux, et mêlés de mille endroits faibles, avec un génie tout divin. Ceux qui ont réussi après eux ont puisé dans leurs inventions, et par là sont plus soutenus; nul ne trouve tout dans son propre fonds.
Vauvenargues, Maximes et Réflexions, 331.
Psychol. || Fonds mental : ensemble des disponibilités psychiques d'un individu.
REM. La confusion entre fond et fonds, au sens fig., est naturellement courante au XVIIe s., où l'on écrit souvent par exemple, faire fonds sur. Mais on la rencontre encore sous la plume d'écrivains modernes. Il serait souhaitable que, dans tous les cas où l'on veut exprimer l'idée d'« élément essentiel et permanent » on écrivît fond, et, au contraire, fonds lorsque prévaut l'image de « capital exploitable ». La confusion existe même en emploi concret. → Braisage, cit.
16 Comme il a un fonds de dignité et de probité dans son aigreur, il répugne à accepter les bienfaits de gens dont il sait à fond les travers, les vices, et dont il se plait à noter, en observateur sanglant et impitoyable les corruptions et les platitudes.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, Chamfort, 22 sept. 1851.
17 Il y a en nous un fonds d'humanité qui change moins qu'on ne croit.
France, le Jardin d'Épicure, p. 113.
CONTR. Intérêt, revenu.
DÉR. V. Fond (dér.).
HOM. Fond, fonts. — Formes de faire et fondre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fonds — Fonds …   Deutsch Wörterbuch

  • fonds — Fonds. s. m. Le sol d une terre, d un champ, d un heritage. Estre riche en fonds de terre. cultiver un fonds, un bon fonds, un mauvais fonds. bastir sur son fonds. il ne faut pas bastir sur le fonds d autruy. Il se dit aussi d Une somme… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Fonds — (französische Aussprache [fɔ̃ː], zu deutsch „Mittel“) oder Fund (englische Aussprache [fʌnd], zu deutsch „Kapital“, „Schatz“ oder „Vorrat“) steht für: Investmentfonds, Geschlossener Fonds, Geldsammelstellen für Kapitalanleger Rentenfonds;… …   Deutsch Wikipedia

  • Fonds — [fõː] der; [fõː(s)], [fõːs]; Geld, das für einen Zweck bestimmt ist <ein öffentlicher Fonds; einen Fonds bilden, aus einem Fonds schöpfen> || K: Hilfsfonds, Studienfonds …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • Fonds — Spl Geldmittel erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. fonds Grundkapital .    Ebenso nndl. fonds, ne. fund, funds, nfrz. fonds, nschw. fond, nnorw. fond; Fond. ✎ DF 1 (1913), 222. französisch frz …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Fonds — [fõ: ], der; , <französisch> (Geldmittel, vorrat, Bestand; Plural auch für Anleihen); vgl. aber Fond   • Fond / Fonds / Font Der Fond bezeichnet den Rücksitz im Wagen, einen Hinter oder Untergrund sowie den Bratensaft. Der Fonds (mit s… …   Die deutsche Rechtschreibung

  • fonds — /fɔ̃/ (French) noun 1. Landed property 2. Capital 3. Money 4. Fund (lit and figurative) * * * fonds «fondz; French fn», noun (plural). 1. ground. 2 …   Useful english dictionary

  • Fonds — (frz., spr. fong), Geldanlage, Grundkapital, Stammgeld, das einem Unternehmen zugrunde liegende Kapital. Fondsgeschäft, Effektengeschäft; Fondsbörse, Effektenbörse. – Eine Geldanlage à fonds perdu (wörtlich: in den verlornen F.) ist eine solche,… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Fonds — [fõ:] der; [fõ:(s)], [fõ:s] <aus gleichbed. fr. fonds, eigtl. »Grund«, dies über vulgärlat. fundus (Neutr.) aus lat. fundus, vgl. ↑Fundus>: 1. Geld od. Vermögensreserve für bestimmte Zwecke. 2. Schuldverschreibungen öffentlicher… …   Das große Fremdwörterbuch

  • Fonds d'Or — is a settlement in Guadeloupe, on the island of Grande Terre. To its north are Guillocheau and Laureal, and Boisvin is to the east …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.